L'Art de la chute

L'Art de la chute

Adultes
Le 15 septembre 2008, la banque Lehman Brothers déclare faillite. L'artiste contemporain Damien Hirst vend au même moment à Londres une série d'oeuvres originales pour 212 M$ lors d'un encan historique. Le soir de cette enchère sont réunis une artiste du cuivre, son amie récemment mise à pied de chez Lehman Brothers et un trader new-yorkais, venu pour la vente. Entre l'artiste et le trader s'amorcera une liaison qui, bien que brève, ne sera ni désintéressée, ni sans conséquence.
Le capitalisme, par sa nature, s’infiltre dans toutes les sphères de la société. Il a gagné l’art comme le reste. La valeur artistique est maintenant déterminée par un chiffre, particulièrement dans le monde de l’art visuel. Ici, art et finance ne font plus qu'un et redéfinissent l'essence même de la valeur artistique.
 
Par L'Art de la chute, Nuages en pantalon rassemble une équipe de créateurs autour des questions de l'art dans l'économie. Ensemble, ils créent un spectacle basé sur leur recherche et questionnent une époque où l'économie se retire de plus en plus de la vie réelle pour spéculer sur des valeurs abstraites dont l'art est le dernier retranchement. Tout en citant des oeuvres contemporaines, expliquant des principes financiers et racontant des anecdotes de traders, ils présentent une histoire d'art et de finance autour de la vie d'une artiste en art visuel.

 

  • CE QU'ON EN DIT :
    • Résultat de quatre années de travail, cette remarquable production collective propose une incursion autant émotive que rationnelle dans le monde surréaliste du grand capital [...] Jean-Philippe Joubert, avec son contrôle du rythme, son impeccable direction d’acteur, sa précision dans les échanges et métamorphoses des comédiens, ravit son public. On en sort la tête pleine d’idées, d’émotions, d’images fortes qui s’accrochent.

      Alain-Martin Richard, revuejeu.com, 5 avril 2017

    • Le tout a le souffle et la complexité des grands récits, l'inventivité et la folie d'une saga. On ne peut jamais prévoir, ou presque, comment l'histoire évoluera. Le texte est soutenu par une solide recherche documentaire, ainsi que par des plumes et des esprits aguerris menés de main de maître par Jean-Philippe Joubert, qui signe la mise en scène et la direction de la création.

      Josiane Desloges, Le Soleil, 6 avril 2017

    • La mise en scène est géniale : tout est en mouvement. On a l’impression d’être au cinéma plutôt que dans une salle de théâtre tellement les personnages, les décors, les costumes, les accessoires nous transportent et nous divertissent.

      Diane Morency, info-culture.biz, 6 avril 2017

PRODUCTION
Nuages en pantalon-compagnie de création 

ÉQUIPE DE CRÉATION
Texte et Scénario:
Véronique Côté, Jean-Michel Girouard, Jean-Philippe Joubert, Simon Lepage, Danielle Le Saux-Farmer, Olivier Normand et Pascale Renaud-Hébert avec la collaboration au scénario de Claudia Gendreau, Valérie Laroche et Marianne Marceau Mise en scène et direction de la création: Jean-Philippe Joubert Interprétation: Jean-Michel Girouard, Simon Lepage, Danielle Le Saux-Farmer, Marianne Marceau et Pascale Renaud-Hébert Conception de l'espace scénique, des costumes et des accessoires: Claudia Gendreau Assistance à la scénographie et régie de plateau: Claudelle Houde-Labrecque Conception sonore: Josué Beaucage Conception des éclairages: Maude Groleau Conception des vidéos: Jean-Philippe Côté

ÉQUIPE DE PRODUCTION
Coordination de la création: 
Caroline Martin Programmation technique et régie: Marc Doucet Stagiaire à la scénographie: Léa Jézéquel Construction du décor: Conception Alain Gagné Conception du visuel: Philippe Jobin

PARTENAIRES
Nuages en pantalon tient à remercier le Musée national des beaux-arts du Québec pour son soutien à la création du spectacle.